picto finances seances plenieres nouvelle aquitaine

Tableau des emplois - Pierre Durand

( voir la vidéo )

Cette délibération arrive bien tard dans la soirée en étant le dernier point à l’ordre du jour de notre Plénière.

C’est dommage, car elle est symbolique de votre gestion.

Mais avant d’argumenter rapidement notre point de vue qui nous distingue en tous points d’une gestion socialiste dont vous êtes le champion, je veux dire qu’il ait à regretter le départ de Virginie Calmels dont les compétences et l’esprit d’analyse auraient été précieux à notre Assemblée, à un moment crucial.

Je veux ici la saluer.

Personne ne peut décemment contester la nécessité impérieuse d’un accompagnement fort du secteur économique et associatif dans la situation actuelle et que pour se faire des urgences soient décrétées et des priorités soient dégagées pour financer cet effort considérable que la pandémie impose.

De ce point de vue, vous faites le « job » selon votre expression favorite en osant endetter encore davantage notre Région sans savoir pour autant quelle sera dans le futur votre capacité à assumer cette lourde charge.

Car il manque une vision comme l’a dit Olivier Chartier le Président Les Républicains de la commission des Finances.

Certes, on entend ici et là qu’aujourd’hui, la dette n’est plus un sujet. Ce serait comme parler du sexe des anges !

Nous verrons bien !

Mais là, où vous êtes inactif, on peut dire incorrigible, c’est en matière de réduction des dépenses publiques.

Votre propension à augmenter les dépenses est admirable de constance alors que notre Région supporte encore le lourd fardeau des dettes de Poitou-Charentes et des baisses de dotation de l’Etat.

Le plan de transition et de reconquête technologique exige et c’est une chance de réduire les coûts pour la Région.

En augmentant les charges de personnel avec cette nouvelle embauche de 12 emplois qui viennent s’ajouter à la trentaine de recrutement de Mai 2018 pour gérer techniquement le programme LEADER et dont on ne sait pas ce qu’ils sont devenus.

Au total, je dénombre 43 emplois que vous avez créés au cours de la mandature.

Toutefois j’ai un doute …

Certaines sources me disent qu’on serait plutôt sur 69 emplois pourvus. Pouvez-vous nous éclairez sur ce point et nous fournir un bilan général sur l’ensemble de la mandature ?

Dans un contexte inédit, vous continuez à charger le panier alors, que les recettes augmentent moins vites. Cela s’appelle l’effet « ciseaux » et ça peut faire mal.

D’ailleurs dans son rapport du 17 juillet 2019 la Chambre régionale des Comptes faisait remarquer que « la dynamique des dépenses de personnel affecte négativement l’épargne de la collectivité ».

En clair, notre train de vie est trop élevé ce qui plombe notre capacité d’investissement.

L’écart se creuse entre les charges de fonctionnement et d’investissement. C’est un marqueur socialiste !

Il y a pourtant des gains de productivité à trouver.

Andréa Brouille l’a elle-même confessé lors de la présentation de la DM en commission 7 à laquelle j’assistais en répondant à une question, en disant ceci :

« Pas d’économies, mais dépenser au mieux l’argent public »

Tout est résumé dans cet aveu, c’est la raison pour laquelle notre groupe votera contre.

Merci

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir