picto finances seances plenieres nouvelle aquitaine

Règlement d'utilisation des véhicules de services - Christophe Patier

( voir la vidéo )

 Monsieur le Président, Chers collègues,

Cette délibération a une apparence, celle d’une mesure de gestion, habituelle, qui donc « va de soi », et dont la contestation par une opposition systématique peut relever de la mauvaise foi aux relents démagogiques.

Elle a toutefois une réalité, celle d’une disposition qui entretient une conception de l’exercice de responsabilités publiques héritée d’une vision passéiste du pouvoir, dont le carrosse émetteur de gaz à effet de serre par un troupeau de chevaux vapeurs est bien évidemment un symbole, au moment où nos concitoyens s’interrogent sur les mobilités douces, la moralité politique et la justification des dépenses publiques.

Et en effet, pourquoi un dirigeant de collectivité publique est-il moralement et juridiquement soumis au droit commun des transports publics et au mieux du pool de voitures de service en Norvège, alors que les privilèges exorbitants semblent constitutifs de son statut dans notre cher et vieux pays toujours aussi féodal en dépit de son goût pour les révolutions ?
C’est pourquoi cette délibération aurait pu être l’occasion de produire une réflexion sur l’organisation de la mobilité au sein du conseil régional confronté aux dimensions excessives de la Nouvelle-Aquitaine. Quelles mesures pour développer l’usage de la visio conférence et d’une manière générale limiter les déplacements, ceux des élus et des fonctionnaires ? Quels principes pour l’utilisation des véhicules et des transports en commun ? Quels objectifs en matière de bilan carbone et de plan de déplacement ?

Et plus encore, quelle est la situation du parc de véhicules du conseil régional ? Quel est leur nombre, où sont ils localisés, comment sont-ils gérés, quel est leur usage en kilomètres et en durée de conservation ? Quelles formations à l’éco-conduite pour leurs utilisateurs ?

Ces éléments et cette réflexion paraissent un minimum pour ne pas risquer le ridicule de la contradiction entre la préoccupation d’une écologie punitive pour le commun des mortels et l’affranchissement de toute contrainte pour les grands prêtres qui s’arrogent la mission divine de la prêcher pour les autres.

C’est pourquoi, l’idée de vous priver des fauteuils de cuir apparemment indispensables aux traversées automobiles au long cours de notre grande région nous étant étrangère, nous aimerions simplement disposer de ces informations pour nous prononcer sur une problématique plus globale qu’un élément de statut éloignant les élus, plutôt roses pâles que rose rouge en l’occurrence, du quotidien des citoyens.

Dans cette attente, le groupe LR-CPNT s’abstiendra sur cette délibération.

Merci Monsieur le Président.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir