picto finances seances plenieres nouvelle aquitaine

Budget supplémentaire 2019 - Marc Oxibar

( voir la vidéo )
 M le Président, 
Intervention à 2 voix, MF Nadau interviendra sur 
Pilier 2 jeunesse
Pilier 3 aménagement du territoire
 
Affichage maîtrise fonctionnement et poussée investissement, mais tout cela n’est qu’artificiel. Il n’y a pas de réelle maîtrise, ni de maîtrise de l’encours de la dette. Ce n’est pas parce que vous annoncez l’annulation de 112M€  sur l’autorisation d’emprunt pour 2019 que la dette diminue.
 
Selon l’étude prospective d’octobre 2018, l’encours de la dette passera entre 2016 et 2021 de 1845M€ à 2757M€, amenant la capacité de désendettement de 4,8années à 6,1 années.
Attention à ne pas tromper les contribuables néo aquitains par des annonces orientées, comme ce que j’ai lu pas plus tard que ce matin dans le journal, lorsque la Banque de France donne une bonne note de conjoncture à notre région.
 
La région Nouvelle Aquitaine, et l’étude de sa situation économique, ce n’est pas tout à fait le conseil régional de Nouvelle Aquitaine.
Vous annoncez dans ce BS  2019 des recettes pour un peu plus de 152 M€. Avec la reprise opportune de l’excédent 2018 pour 148 M€ !
Là aussi, attention aux effets d’annonce. Avec l’investissement, de lourds retards d’opération fin 2018
 
Dépenses d’investissement du BS : 29.6M, dont 70% ne sont consacrés qu’à 2 mesures. 10M€ manuels scolaires et participations au sein d’entreprises.
Je voudrais insister sur ce dernier point, et la difficulté j’en suis bien conscient, à soutenir les entreprises en retournement.
 
Je reconnais qu’il est difficile de juger d’un soutien ou non aux entreprises de la région qui rencontrent des difficultés, soutien qui doit être évalué au plus précis, pour en assurer la pérennité et préserver les emplois ou les savoir-faire néo aquitains.
 
Je sais le travail effectué par vos services et la réactivité pour aider les entreprises, j’en suis témoin et je veux le saluer.
Néanmoins, je renouvelle  des observations quant au montant particulièrement élevé de ces créances irrécouvrables, cette fois encore. 4M€  au BS
Créances irrécouvrables de 11M€ perdues entre 2016 et 2018 (1 en 2016, 3,7 en 2018, 6,3 en 2018).
 
 Nous en sommes déjà à 6M€ Sur cette seule année 2019 qui n’est pas terminée.
 
Il serait peut être parfois préférable d’annoncer que la Région subventionne les entreprises, plutôt que d’annoncer des prêts ou des prises de participation au capital d’entreprises : je veux vous rappeler les réserves émises par notre groupe en CP du 24 mai sur l’aide à l’entreprise Interaction Healthcare.
Certes une subvention serait moins importante pour l’entreprise, mais les risques de pertes pour notre collectivité seraient bien moindres. 
 
Lorsqu’une banque apporte un soutien abusif à une entreprise, elle peut être condamnée. Qu’en est-il pour la Région si elle se substitue aux banques et que le retournement ne fonctionne pas?
 
M le Président, lors d’une précédente interpellation de ma part sur le sujet, vous m’aviez dit vouloir travailler à une méthode d’accompagnement des entreprises en difficultés, et m’aviez proposé de m’y associer.
 
Sachez que je suis toujours disponible si vous lancez ce travail, avec l’ensemble des partenaires territoriaux, ADI et les CCI territoriales qui peuvent assurer la prévention et le suivi. L’importance est de travailler le plus en amont possible, je reconnais que c’est ce qui est le plus difficile sur ce sujet.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir