picto tourisme seances plenieres nouvelle aquitaine

Parcs Naturels Régionaux - Claire Dutaret-Bordagaray

( voir la vidéo )

Monsieur le Président, Chers Collègues, 

Ce projet s’inscrit dans une dynamique de respect de la biodiversité et de développement durable prônant notamment la préservation de la qualité des eaux, préservation et mise en valeur des paysages en lien avec l’urbanisme, soutien des circuits courts, développement de l’éco-tourisme, valorisation du patrimoine, sensibilisation des habitants et notamment des enfants. Ceci est louable et nous espérons tous, transmettre aux générations futures une terre et un mode de vie écoresponsable et devons donc tout faire pour permettre ce développement. 

Cependant, je tiens à rappeler le rôle prépondérant des agriculteurs dans notre belle montagne basque, leur dynamisme et le souci d’allier leurs activités professionnelles aux problématiques actuelles de préservation de l’environnement et de santé publique. Ils ont su faire évoluer leur pratique tendant vers une agriculture durable, même s’il reste beaucoup de travail à faire. Ils ont su depuis des générations entretenir notre belle montagne basque entre pratiques ancestrales, culturelles et la volonté de préservation environnementale. Ils ont tous à cœur, d’entretenir le patrimoine, transmettre la culture, développer des activités, innover et être acteur dans l’évolution des circuits courts et la recherche de la qualité dans leurs produits. Ils n’ont pas attendus de labélisation, ni de projet de Parc Naturel pour essayer de dynamiser ce territoire et permettre l’attractivité de notre territoire. 

Il est nécessaire de les soutenir et de les accompagner en ces temps extrêmement difficiles pour l’agriculture. Il est important de reconnaître et de valoriser leur travail en les aidants dans leurs démarches et dans la nécessité de développer des pratiques écoresponsables. 

Permettons-leur déjà de toucher l’argent auquel ils ont droit !

Nous souhaiterions donc que ce projet de Parc Naturel Régional ne se fasse pas sans concertation de tous les agriculteurs intervenant sur ce territoire, et non pas seulement par la parole des élus, d’un syndicat car même si nous sommes à leur contact et issus de familles agricoles, nous ne pouvons pas nous substituer à leurs connaissances et leurs pratiques quotidiennes. 

Essayons de co-construire avec tous les agriculteurs du territoire, d’écouter leurs inquiétudes et notamment concernant les différentes contraintes et l’introduction d’espèces protégées. 

N’y a-t-il pas une autre façon de développer un projet de protection et de valorisation du patrimoine rural et paysager, de développement durable qui soit reconnu au niveau national sans créer un parc naturel ? 

Arrêtons de culpabiliser les agriculteurs, de vouloir à tout prix diriger leurs activités avec un chantage financier lié aux primes. Faisons leur confiance, ils ont su nous démontrer leurs capacités à faire évoluer leurs pratiques et nous permettre de profiter de leur bel outil de travail : la montagne basque.

Je souhaiterais donc que vous associez à votre réflexion les différents syndicats agricoles, les élus de différents horizons, avant de créer un Parc Naturel Montagne Basque. 

Concernant le PNR du marais Poitevin où il est indiqué que les départements des Deux-Sèvres, de la Charente et de la Charente-Maritime ne sont pas signataires. Pouvez-vous nous donner une explication ? 

Je vous remercie.