picto environnement seances plenieres nouvelle aquitaine

Plan régional en faveur des pollinisateurs - Eddie Puyjalon

(voir la vidéo)

Monsieur le président, chers collègues,
La disparition évidente de nombreux insectes pollinisateurs est inquiétante et reflète à elle seule l’impact que subit notre environnement depuis de nombreuses années.
Malheureusement, l’actualité récente nous rappelle que ce n’est pas gagné car le rétropédalage voir la marche arrière du gouvernement sur les néonicotinoides et les épandages aériens de pesticides prouve que les tentations sont grandes !


Pourtant, il suffit d’observer les arbres fruitiers en fleurs pour constater la disparition inquiétante des abeilles domestiques et sauvages ou d’observer quelques rares faux-bourdons assurer seul le plus gros de la pollinisation.

De même, on pourrait rajouter la disparition de nombreux autres insectes, papillons, libellules et pour ceux qui on de la mémoire des deux espèces de hannetons, dont le célèbre hanneton de la Saint-jean que l’on ramassait sous les lampadaires ou le grand hanneton coutumier des tilleuls en fleurs et ramassés par les écoliers pour terminer dans une boite d’allumette dans les coures de récréation…

C’est toute l’agriculture régionale qui sera impactée par cette disparition avec d’importantes pertes économiques du à la baisse des rendements.

Il est primordial d’encourager la prise de conscience citoyenne en multipliant la communication voir de développer au travers de l’offre commerciale des semences florales labellisées fleurs de pollinisateurs.

De même, vous avez raison de citer des porteurs de projets comme les ACCA, car les chasseurs s’illustrent dans ce domaine avec les plantations faunes sauvages et fleurie. Ce sont de véritables zones florales propices aux pollinisateurs, mises à disposition des apiculteurs et d’excellent vecteur de communication pour un large public.

Cette politique doit-être encouragée et même développée à plus grande échelle….

Enfin, pas suffisamment pris en compte, Le groupe LR-CPNT rappelle que le maintien de l’élevage est un facteur déterminant de maintien de la biodiversité et des pollinisateurs…Les prairies pacagées sont non seulement un patrimoine paysagé mais de plus de véritables réservoirs de biodiversité favorable au développement des insectes pollinisateurs.

Le groupe LR-CPNT soutiendra le plan d’action en faveur des pollinisateurs.

« seul le prononcé fait foi »