picto environnement seances plenieres nouvelle aquitaine

Rénovation énergétique de l’habitat privé - Alexandra Siarri

Monsieur le Président, mes chers collègues,

Concernant cette délibération, nous souhaitons partager dans cette assemblée, plusieurs réflexions.

Avant tout je voudrais évoquer ce que le CESER a voulu porter à notre connaissance de manière générale mais qui figure de façon singulière sur le rapport de cette délibération. Les rédacteurs disent rencontrer « des difficultés pour émettre leurs avis » car les « projets de rapport leur sont transmis trop tardivement » je cite « pour que les conseillers aient le temps de les examiner » « Ces problèmes les contraignent a ne pas pouvoir assurer de façon optimale, les missions qui leur sont pourtant confiées par la loi »

Il me semble que cette interpellation est vraiment d’importance.

Revenons à la délibération stricto sensu:

> Vous présentez clairement l’enjeu avec des éléments chiffrés ce qui n’est pas si fréquent. Cela nous a permis de faire un rapide travail de mise en perspective des 1 500 diagnostics / accompagnements que vous nous proposez de financer. Ils correspondent à 0,175 % des logements du secteur résidentiel de la Région (26% de 3 300 000 logements = 858 000 – 1 500 diagnostics par rapport à 858 000 logements correspond à 0,175% de logement concernés).

C’est fort peu pour générer une dynamique de fond.

> Ce rapport ne précise pas suffisamment la façon dont le dispositif va s’articuler avec l’ensemble des politiques publiques existantes ou à venir.

> Il s’agit en outre uniquement de diagnostics / accompagnements. Tout se jouera concrètement avec le lancement de l’agence régionale pour les travaux d’économie d’énergie. Cette dernière est toujours en attente de l’agrément bancaire qui lui permettrait d’accorder directement des prêts aux particuliers. Nous espérons qu’a cette occasion, vous nous présenterez l’exact volume financier qu’il faudra effectivement engager pour atteindre l’objectif très ambitieux de 30% de consommation énergétique finale au moins d’ici 2020 / 2021.

> D’ailleurs, je finirai mon intervention par une question. Selon vos calculs et vos données combien de logements devront être effectivement et concrètement rénovés, dans notre grande Région, pour atteindre en 2 ou 3 ans les objectifs nationaux et régionaux formalisés dans chacune de vos délibérations ?

Toutes ces questions, que nous inspirent votre délibération, nous conduisent nous le groupe

LR/CPNT à nous abstenir