picto education seances plenieres nouvelle aquitaine

Contrat avec l’Université de Limoges - Christophe Patier

 

Problème de méthode

L’avenant à son contrat d’objectifs et de moyens a certes été discuté avec l’université de Limoges. Le fonctionnement par appel à projets est certes une méthode de financement de la recherche et des universités qui a fait ses preuves. Toutefois, la méthode suivie pour arriver à cette délibération appelle des observations.

L’université de Limoges bénéficie d’un contrat d’objectifs et de moyens couvrant la période 2015-2020, c’est-à-dire signé encore tout récemment. Les universités ont besoin de visibilité et de stabilité pour fonctionner : les contrats d’objectifs et de moyens  y répondent. Et la confiance exige que les contrats soient exécutés jusqu’à leur terme.

Or ce COM à été remis en cause par l’exécutif du conseil régional. L’annonce a été faite unilatéralement, sans concertation avec l’université de Limoges. La réduction du financement du contrat à été annoncée brutalement. Elle a suscité une vive inquiétude, les finances de l’université étant nécessairement déstabilisées par cette amputation.

Alors le contact a certes été noué et une concertation est intervenue après coup, sur la base des exigences de la région. Mais quelle maladresse !

Cette précipitation était elle indispensable ? Non.

La politique universitaire est-elle harmonisée ? Non.

En avons-nous discuté ici ? Non.

La région Nouvelle-Aquitaine ne doit le pas assurer les engagements de l’ex Limousin ? Elle semble l’avoir oublié.

C’est en effet la voie de la remise en cause qui a été retenue. Cette maladresse entretient, avec d’autres révisions autoritaires de dispositifs propres aux ex régions Limousin ou Poitou-Charentes, pourtant votés par les assemblées délibérantes, un malaise sur la place réservée un ex petites régions dans la Nouvelle-Aquitaine. Le modèle des petits n’est jamais respecté.

Alors certes la modification à été actée avec l’université de Limoges. Celle-ci saura j’en suis sûr saisir les opportunités offertes par la nouvelle méthode.

La méfiance générée par la manière nous incitera néanmoins, tout en votant la délibération, à rester vigilants sur la mise en œuvre des appels à projets attendus par l’université de Limoges pour poursuivre les items jusqu’ici financés dans le cadre du contrat d’objectifs et de moyens.

Merci Monsieur le Président.